Récit de notre 4L Trophy 2018

Bonjour à tous et à toutes ! 🙂

Vous l’attendiez, voici le récit de notre aventure avec Yoshi notre 4L écoresponsable… profitez-en bien 😀

(cliquez sur les photos pour les ouvrir en plus grand)

Mardi 13 février 2018

Après un pré-départ entre midi et deux depuis le campus de Toulouse INP, à Labège, nous avons pris la route avec d’autres équipages… La route nous a semblé courte, malgré la pluie battante… Nous avions hâte d’être au lendemain !

Arrivés à Biarritz, nous avons récupéré les clés de nos locations et après un bon repas, sommes allés nous coucher, avec toujours une envie d’être déjà demain…

Mercredi 14 février 2018

Réveil à 8h30, puis direction les vérifications techniques ! 🙂

Sur la route, nous nous sommes aperçus que le ventilateur du radiateur de chauffage fonctionnait en permanence… La sonde s’était coincée sur l’autoroute en venant.

Malgré cela, nous avons passé les vérifications officielles sans encombre ! 🙂

Nous avons changé la sonde et Yoshi tournait de nouveau comme une horloge 😀

Jeudi 15 février 2018

Ce jour-là, c’était le vrai départ ! Après un briefing du fondateur de la course, Jean-Jacques Rey, les plus de 1 000 équipages se sont élancés sur la route ! C’était un très beau moment 🙂

Sur l’autoroute espagnole, nous avons croisé beaucoup de 4L arrêtées sur le bord de la route… Pour certains, les ennuis mécaniques commençaient déjà. Ce n’était pas notre cas 🙂

Le soir, nous avons logé dans une ascienda espagnole à Rueda, en Espagne, avec d’autres équipages d’INP au volant, une association d’équipages de Toulouse INP. La maison était géante, et l’ambiance était superbe 🙂

Vendredi 16 février 2018

La journée commença assez tôt pour continuer la route vers Algésiras… L’autoroute fut longue 😛

Sur la route, un équipage qui nous accompagnait a eu un voyant rouge qui s’est allumé… Le voyant de température ! Mais finalement, il s’est avéré qu’il n’y avait presque plus d’huile dans le moteur… Après en avoir remis, on put enfin à arriver à Algésiras à minuit ! 🙂

Samedi 17 février 2018, passage au Maroc

Le lendemain, après un briefing de l’organisation, direction le port pour embarquer sur le Ferry ! 🙂

Le temps était magnifique, contrairement à la pluie qu’il y avait en France…

En arrivant au Maroc, notre route continua jusqu’à un à premier bivouac dans la zone de Rabat, au Maroc.

Dimanche 18 février 2018, premières routes Marocaines

Ce jour-là, départ à 6h du matin (heure locale, 7h heure française) pour les derniers kilomètres d’autoroute !

À la sortie de l’autoroute, un méga-embouteillage de 4L nous bloqua pendant plus d’une heure… Mais la nationale qui était après le méritait largement !

Sur celle-ci, nous avons pu croiser des singes, des paysages plutôt arides, mais magnifiques et d’autres, tout aussi beaux, recouverts de neige. C’était le moyen Atlas.

Nous sommes arrivés sur le bivouac de Boulajoul en fin d’après-midi. C’était le premier vrai bivouac organisé ! 🙂

Nous avons retrouvé nos amis, réparé nos 4L et profité du spectacle qui s’offrait à nous : seuls sur un gigantesque plateau du moyen Atlas.

Lundi 19 février 2018, en route vers Merzouga

La nuit avait été froide… Mais nous étions bien équipés 😉

Ce matin-là, départ à 6h, après un bon petit-déjeuner en mode marocaine 🙂

C’était très beau… ce convoi de 4L à l’aube… et ce lever de soleil dans les montagnes…

Après être sortis de l’Atlas, nous sommes arrivés près de Merzouga, lieu du second bivouac organisé. Là-bas, les derniers kilomètres étaient de la piste. C’était super, même si nous nous sommes un peu perdus :p

Arrivés au bivouac de Merzouga à 13h, nous avons déposé les dons pour l’association Enfants du désert, et avons mangé 🙂

Mardi 20 février 2018, Erg Chebbi

Ce jour-là, c’était le premier jour de vraies pistes ! 130 km de pistes ! 🙂

Nous sommes partis à 7h et avons attaqué l’étape… C’était magnifique… des paysages époustouflants, à perte de vue…

Vers midi, nous avons pris une bosse puis entendu un gros chlong quand nous tournions le volant… On s’est arrêtés… Un de nos amis a cru voir que le silentbloc de boite de vitesse était cassé… Alors, nous nous sommes mis à 4 pour porter la boîte de vitesse pendant que Florent démontait la plaque de protection puis le silentbloc… qui n’était pas cassé…

Après avoir retordu la plaque de protection à coup de masse et tout remonté, le bruit ne s’est plus refait… Le soir, au poste mécanique, nous avons demandé aux mécanos qui nous ont dit que ça ne devait pas être bien grave. Alors, nous sommes passés à autre chose.

Ce jour-là, nous nous sommes ensablés une fois car nous n’avions pas pris la bonne route… Mais c’était très drôle ! 🙂

Mercredi 21 février 2018, Oued ziz

Ce jour-là, seconde boucle sur les pistes… C’était toujours aussi merveilleux… 🙂

Très très beau ! 🙂

Jeudi et vendredi 22 et 23 février 2018, étape Marathon

Enfin, nous arrivions à l’étape Marathon… Plus de 150 km de pistes, sur 2 jours, avec bivouac en autonomie dans le désert…

Le premier jour se déroula sur piste sans encombre. Les paysages étaient, encore une fois, magnifiques !

Une fois la nuit tombée et les pistes fermées,  nous avons installé notre bivouac et fait un grand feu autour duquel nous avons partagé les bonnes bières offertes par notre sponsor V&B ! Une soirée inoubliable 🙂

Le lendemain matin, réveil avant l’aube pour partir au levé du soleil… Il nous restait encore de la piste !

Après ces quelques 30 km de pistes restantes, nous sommes arrivés au point de contrôle de début de nationale. C’était le début de la fin de l’aventure…. Mais nous étions heureux !

Nous avons mangé dans un restaurant de Ouarzazate avant de reprendre la route pour le col du Tichka que nous avons passé de nuit… c’était dur… nous croisions beaucoup de camions sur une route en travaux… Mais nous sommes arrivés sans problème majeur à Marrakech, à 22h ! Là-bas, nous avons pu récupérer les clés de notre chambre d’hôtel et sommes allés manger dans celui-ci !

Samedi 24 février 2018, journée à Marrakech

Le lendemain, nous avions une journée libre ! Nous en avons donc profité pour visiter rapidement Marrakech.

Le soir, tous les équipages étaient conviés à la soirée de clôture du 4L Trophy où les gagnants et notamment les gagnantes ont été récompensés avec une belle touche de sexisme illustré par l’existence d’un classement féminin alors que l’équipage gagnant est composé de deux femmes !

Néanmoins, nous avons pu manger de bons plats typiques et partager une belle soirée avec les équipages qui nous ont accompagnés depuis le début 🙂

Dimanche 25 février 2018, retour en Espagne

Enfin, nous arrivions aux jours de retour… Nous sommes partis de Marrakech vers 10h et avons roulé toute la journée pour rejoindre le port de Tanger à la tombée de la nuit. Nous étions avec d’autres équipages et n’avons pas eu de gros ennuis mécaniques.

Lundi et mardi 24 et 25 février 2018, retour en France

Le ferry nous a déposé au port d’Algésiras à 3h30. Nous avons alors rejoins un bivouac improvisé où étaient déjà d’autres trophystes. Le lendemain matin, nous sommes partis aux alentours de 9h30 pour rouler toute la journée 🙂

Nous sommes arrivés au niveau de l’ascienda de Rueda, que nous avons de nouveau partagé avec d’autres équipages. Là encore, l’ambiance était à l’entraide et l’amitié !

Le mardi, nous sommes repartis vers 10h du logement et avons roulé jusqu’à Toulouse… À la dernière gare de péages, les derniers adieux se firent avec les équipages qui nous avaient accompagnés durant tout le rallye… Et en arrivant chez nous, à minuit, nous étions soulagés de pouvoir enfin profiter de nos lits respectifs, mais aussi tristes que l’aventure soit terminée…

Mais… ce n’est que partie remise ! 😉

 

 

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :